Orthodontie / Orthopédie ou Orthopédie dento faciale

Quelle est la différence entre orthodontie et orthopédie ?

L’ORTHODONTIE ou ORTHOPEDIE-DENTO-FACIALE, est la spécialité médicale qui s’attache à corriger les anomalies de position des dents et/ou des mâchoires, afin de prévenir les désordres fonctionnels et esthétiques qui peuvent en être les conséquences.

L’orthopédie corrige le positionnement des mâchoires alors que l’orthodontie corrige le positionnement des dents.

I. L’ORTHOPEDIE : la correction des mâchoires

L’ORTHOPEDIE est envisageable chez le jeune enfant, en croissance. Il s’agit d’un traitement « d’interception » qui permet de stopper ou du moins de minimiser au maximum les désordres alvéolo-dentaires et squelettiques qui auraient des répercussions sur la croissance, les fonctions, l’esthétique et la psychologie des enfants. L’objectif est donc de détecter et d’intercepter une anomalie avant qu’elle ne s’installe définitivement.

Cette première phase de traitement peut débuter dès l’âge de 5 ans, alors que l’enfant est en denture mixte (dents de lait présentes). Elle permet :

  • D’optimiser les résultats futurs,
  • De raccourcir la seconde phase de traitement quand celle-ci est nécessaire.

L’ORTHOPEDIE permet de corriger le décalage des bases osseuses, quand les mâchoires sont mal positionnées l’une par rapport à l’autre, en stimulant la croissance. On utilise essentiellement des appareils amovibles. En revanche, l’orthopédie n’a que peu ou pas d’action sur les dents.

Chez l’adulte, la correction du décalage est possible mais elle nécessite une chirurgie maxillo-faciale.

A.   Mâchoire supérieure « plus petite » que la mâchoire inférieure : « Endognathie maxillaire » 

En principe, la mâchoire supérieure doit circonscrire la mâchoire inférieure dans les 3 sens de l’espace, « comme un couvercle sur une boîte ».

Cependant, lorsque la mâchoire supérieure n’est pas suffisamment développée, l’emboitement des deux mâchoires ne va pas se faire correctement et la mâchoire inférieure va dévier pour trouver une position de confort. Par conséquent, il y aura un côté bien emboîté et l’autre non, ou les deux. Cette malocclusion s’accompagne très souvent de troubles ventilatoires.

Si cette malocclusion n’est pas corrigée assez tôt, la mâchoire inférieure peut se développer de façon différentielle d’un côté par rapport à l’autre et créer une franche asymétrie du visage.

Quels sont les causes de l’endognathie maxillaire ?

  • D’origine fonctionnelle : une langue en position moyenne ou basse ne pourra assurer son rôle morphogénétique. La langue doit participer activement au développement de la mâchoire supérieure, si ce n’est pas le cas, la croissance de la mâchoire supérieure sera déficiente et sera la cause de ce type d’anomalie.
  • D’origine squelettique : génétique.

L’orthodontiste optera pour un traitement interceptif orthopédique avec un appareil :

  • amovible tel qu’une plaque à vérin,
  • fixe tel qu’un disjoncteur ou un quad-hélix
  • de rééducation fonctionnel tel que Myobrace, Froggy Mouse etc…

B.   Mâchoire mandibulaire (inférieure) en arrière : « rétromandibulie »

90% des patients qui viennent en consultation d’orthodontie présentent cette dysmorphose squelettique.

Il est bon de corriger cette dysmorphose assez tôt, vers 8-9 ans, afin d’obtenir la meilleure réponse squelettique. En effet, à cet âge, nous avons un fort potentiel de croissance de l’enfant. Il est donc beaucoup plus simple de stimuler la croissance de la mâchoire inférieure et de corriger le décalage des mâchoires et donc d’harmoniser le profil de l’enfant.

 

Quelles sont les principales causes de la « rétromandibulie » ?

  • Génétique
  • Succion du pouce, des doigts, de la tétine, doudous…
  • Autres habitudes déformantes : tétage de langue (qui pousse les dents)
  • Déglutition atypique
  • Mastication

L’orthodontiste aura recours à différents types de traitement essentiellement amovibles tels que le P.U.L, les activateurs, les plaques à piste de Planas, les plaques amovibles supérieures …

C.  Mâchoire mandibulaire (inférieure) en avant : « prognathie »

Il est important de détecter cette malocclusion le plus tôt possible, dès 5 ans et donc de stimuler au maximum la croissance de la mâchoire supérieure. En effet, le fait que la position des mâchoires soit inversée verrouille la position de la mâchoire supérieure (maxillaire) et en limite donc sa croissance.

Quelles sont les causes de la prognathie ?

  • Génétique : il est très important d’emmener les enfants chez l’orthodontiste quand un membre de la famille a présenté ou présente ce type de profil
  • Position basse et antérieure de la langue
  • Défaut de positionnement des dents supérieures

 

 

Cette situation est la plus problématique car elle nécessite un suivi tout au long de la croissance.

L’orthodontiste s’attache à déverrouiller la croissance du maxillaire (mâchoire supérieure) et à harmoniser le profil de l’enfant souvent disgracieux. Pour cela, il doit essentiellement élargir et avancer la mâchoire supérieure par différents dispositifs d’expansion maxillaire associés à un masque facial. Celui-ci représente un appui externe qui permet de stimuler la croissance de la mâchoire supérieure vers l’avant.

NB : Attention il existe un autre cas de mâchoire inférieure avancée qui est un simple glissement en avant de cette mâchoire, appelé « proglissement ».  L’orthodontiste tentera de déterminer la cause de cette anomalie (souvent lié à une dent mal placée) et choisira le traitement interceptif le plus adapté à la situation.


II. L’ORTHODONTIE : alignement des dents

L’orthodontie vise à aligner les dents. Cette discipline vise plutôt des patients ayant toutes leurs dents définitives, vers 10-12 ans, sauf en cas de dent à risque d’inclusion diagnostiquée à un rendez-vous plus précoce.

Cette spécialité a une dimension tant esthétique que fonctionnelle (dite l’occlusion) pour le patient. L’orthodontie favorise une meilleure occlusion dentaire en corrigeant les défauts de positionnements des mâchoires et des dents à l’aide de différents dispositifs et d’auxiliaires de traitement.

L’orthodontiste, chez ALAVIA, s’attache à exercer les forces les plus légères possibles. Les dispositifs utilisés sont :

  • Les multi-bagues: métalliques et/ou céramiques. ALAVIA utilise les bagues auto-ligaturantes les plus performantes. Bien qu’elles soient plus coûteuses, elles permettent une meilleure hygiène, des moindres contraintes sur les dents, des rendez-vous plus courts et plus espacés…

 

invisalign


III.  ORTHODONTIE/ ORTHOPEDIE 

L’orthopédie ou l’orthodontie dépendent de l’âge de l’enfant. Idéalement, un patient consulte à 7 ans (sauf en cas de prognatie où il est mieux de venir à 5 ans) et l’orthodontiste va juger si l’enfant nécessite un traitement précoce ou s’il est préférable d’attendre que la denture soit définitive.

Par exemple, un enfant qui présente des incisives supérieures en avant, et donc un risque accru de fracture, bénéficiera d’une première phase de traitement d’interception.

A.  Auxiliaires de traitement 

Les deux types de traitement, orthopédie et orthodontie, sont souvent liés par l’utilisation de tractions inter maxillaires (élastiques chez des patients ayant des bagues) ou intra maxillaires (élastiques chez des patients ayant une plaque à vérin ou un P.U.L.).

Ils permettent de corriger les différents types de malocclusion (mâchoire inférieure en arrière ou en avant). Les élastiques ont donc une action orthopédique et orthodontique.  Leur utilisation est anticipée au moment du rendez-vous de diagnostic car leur coopération est essentielle.

B.  Approche pluridisciplinaire

Indispensable, l’approche pluridisciplinaire contribue à la réussite d’un traitement d’orthodontie. Lors du rendez-vous du plan de traitement, toutes les étapes nécessaires au bon déroulement du traitement seront énoncées et expliquées. L’orthodontiste peut avoir recours à plusieurs disciplines afin de rétablir une harmonie fonctionnelle et un beau sourire tels que :

  • L’orthophonie : afin de rééduquer la langue, la déglutition, la musculature oro-faciale et la ventilation
  • La chirurgie dentaire (pédodontistes ou dentisterie pédiatrique pour les enfants et omnipraticiens/spécialiste en chirurgie orale pour les adultes) :
  • La parodontie si un traitement des gencives ou de greffe est indiqué, ou encore s’il faut dégager une dent incluse au palais ou dans le vestibule (voir article sur le site http://alavia.fr/index.php/blog-post/3518/)
  • La chirurgie maxillo-faciale afin de pallier un décalage des mâchoires chez un patient dont le potentiel de croissance est terminé (chez l’adulte).

La coordination des soins est essentielle, et c’est la raison pour laquelle ALAVIA a choisi un modèle pluridisciplinaire avec une forte coopération entre les différentes spécialités.


Conclusion : Le modèle ALAVIA

L’approche pluridisciplinaire est donc fondamentale et le patient doit s’attacher à mener les différents traitements en parallèle.  Chez ALAVIA, à Levallois-Perret, les discussions entre confères sont facilitées puisque les orthodontistes, les pédodontistes (dentistes pédiatriques), les omnipraticiens (chirurgiens-dentistes) et les spécialistes en chirurgie orale travaillent au même endroit.

 

Leave comment

87 rue Aristide Briand

92300 Levallois-Perret

+33 1 57 64 09 98

appelez-nous aujourd'hui

Horaires d’ouverture

  • Lu - Mar- Ven: 10:00-20:00
  • Mer - Jeu: 9:00-20:00
  • Samedi: 10:00-16:00

Prise de rendez-vous

contact@alavia.fr Prendre rendez-vous en ligne